écouter pour ressentir

Aller en bas

écouter pour ressentir

Message  jean-pierre le Mar 19 Oct - 12:54

Bonjour à tous.
Avant tout je voulais remercier Amelie pour cette initiative, je suis reconnaisant de pouvoir trouver ici, un tas d'infortations. Vos réactions, vos questions sont autant de pistes de réflexion pour moi. Je ne vais tout de même pas me contenter de recevoir, voici par exemple ce j'ai retenu du texte de Jacques Salomé.

"Couplée à une bonne interprétation de l’expression corporelle (non verbale), l’écoute est le moyen qui permet au conseiller conjugal de cerner le problème de son client. Grâce à une bonne écoute et une bonne dose d’empathie, il peut pénétrer le ressenti de son client.



Une bonne écoute est à la fois passive et active.

Passive, en ce qu’elle n’interrompt pas l’autre. N’arrache ni ne monopolise pas la parole. Elle ne donne pas de conseils et ne propose pas de solutions, qui n’ont pas été sollicités. Une écoute adapté ne va pas expliquer à l’autre ce que lui ressent.



Ecouter activement c’est être là, sans se déconnecter de l’autre. C’est lui prêter une oreille attentive et accueillir ce que l’on entend sans jugement. Tout en restant neutre, celui qui écoute peut se servir de la reformulation pour : confirmer son ressenti, être sûr que ce qu’il a entendu c’est que l’autre à bien voulu dire. La reformulation permet également de renvoyer à l’autre notre ressenti. Elle peut également relancer ou susciter l’ouverture et l’expression.



Pour écouter de cette manière, il ne faut pas perdre de vu le fait que l’autre a le potentiel suffisant pour trouver lui-même ses réponses. Que le rôle de conseiller ici est d’accompagner, d’aider l’autre à trouver ou retrouver son chemin.



Pour ma part, je dois travailler ma façon d’écouter. Pour être honnête, je crois que je n’ai jamais écouté de cette façon. Mais, l’idée de pouvoir laisser à autre le sentiment d’avoir été écouté et compris me motive à tout faire pour y parvenir."


J'aimerai avoir une discusion sur le "silence". Alors j'invite celles qui sont interesser à me contacter.

Bien à vous.
Jean-Pierre

NB: je ne sens pas trop à l'aise avec le mot client, mais je n'ose pas utiliser le vocable patient. Help



jean-pierre

Messages : 3
Date d'inscription : 14/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re écouter pour ressentir

Message  amélie le Mar 19 Oct - 15:01

bonjour,

tout d'abord je tiens à préciser que j'ai changé de place ton sujet, uniquement pour un question de catégorie.

Pour répondre à ton message;

Tout d'abord je suis dans le même questionnement que toi "client" ne me convient pas, ca fait trop supermarché Shocked
mais est-ce-que "patient" est approprié.

Je trouve ton texte très bien (mieux que bien mais j'ai pas trouvé le mot que je cherchais) et très juste.

cependant je pense que certaine personne (dont moi) au besoin de plus qu'une reformulation.

Je pense qu'à chaque client, patient,... il y a une façon d'écouter qu'il lui convient,
certaine personne ont besoin de silence, d'avoir un espace ou s'exprimer, ou s'entendre;
d'autres chercheront plus un avis ou tout de moins un retour.

Bref chaque personne est unique et c'est une chose à ne pas perdre de vu,
il faut pour moi pouvoir s'adapter aux patients (ce le terme que je préfère).

Amélie

amélie
Admin

Messages : 25
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 32
Localisation : Mons

Voir le profil de l'utilisateur http://cc-et-f.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: écouter pour ressentir

Message  Allison le Mar 19 Oct - 15:46

Pour ce qui est du terme à utiliser, le mot client ne me convient pas du tout non plus.
Patient, c'est à voir mais je trouve que bénéficiaire s'adapte dans tout les cas.
Vos avis??
avatar
Allison

Messages : 58
Date d'inscription : 14/10/2010
Age : 36
Localisation : Dottignies

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: écouter pour ressentir

Message  jennifer le Mar 19 Oct - 16:36

Le terme exact à employer lorsque nous parlions des personnes que nous rencontrions dans notre travail d'AS m'a toujours posé soucis... et encore aujourd'hui.
client= magasin
bénéficiaire= bénéficier de...
patient= patienter...

Lors de ma formation, on en avait discuté en cours de sociologie et ce terme posait énormément de souci car l'on trouvait toujours bien une définition qui négativisait la personne qui nous rencontrait.

De mon avis, je ne nomme pas "la catégorie" de ces personnes qui viennent me voir. A la rigueur, étant donné que je travaille avec des enfants et leurs parents, j'emploi le terme "famille" ou "couple" ou "enfant" mais j'en reste là.

Maintenant, je pense que chacun doit pouvoir être à l'aise avec le terme qu'il utilisera. A partir du moment où l'on est respectueux envers la personne et que cela ne vient pas nous mettre à mal parce que l'on a utilisé tel ou tel terme...

c'est un peu comme se demander quelles attitudes avoir lorsque l'on est devant un couple. Chacun doit faire avec sa personnalité et certainement pas négliger que nous sommes tous différents.

jennifer

Messages : 29
Date d'inscription : 15/10/2010
Age : 34
Localisation : Erquelinnes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: écouter pour ressentir

Message  manga le Mer 20 Oct - 0:04

Oui je n'aime pas non plus le terme patient et client.
J’ai essayé de chercher s’il n’existait pas un terme moins péjoratif mais nada.
Donc, je me suis dit qu’il était peut-être temps d’en inventer un à nous et qui nous conviendrait. Very Happy

Bon je propose, par exemple, heuuuuuuu…. scratch
On peut trouver dans d’autres langues le mot qui sonnerait bien :
Kyaku, par exemple, qui veut dire hôte ou client en japonais…..

Ou bien, on peut mélanger les deux mots !
Ca donnerait : le pacli ou le clipa, siancli ou le clisian….
Mmh j’aime bien le clisian… « Il y a deux clisian qui ont annulé leur RDV aujourd’hui.. »
Ça sonne bien, non ?! lol!

Ou encore le mélio. « Mon mélio de 14h est en retard » ça va aussi ?! ^^
Ça vient de méliorisme : C'est une morale de l'action : le monde n'est pas parfait, mais on peut travailler à son amélioration, Doctrine fondée sur l'amélioration possible du monde => parfait pour celui qui veut rendre son monde intérieur meilleur aussi

Bon, c’est vrai que ça fait bizarre à l’oreille au début mais une fois habituer ça passera très bien, je suis sure !

Bon j’arrête là mon petit délire pour aujourd’hui!

Bizzz
avatar
manga

Messages : 22
Date d'inscription : 13/10/2010
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ecouter pour ressentir.

Message  sonia le Mer 20 Oct - 14:12

En ce qui me concerne, j'utiliserai plus facilement le terme " Consultant".
avatar
sonia

Messages : 25
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 34

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re écouter pour resentir

Message  Kia le Jeu 21 Oct - 11:58

Bonjour à toutes et à tous,

Sympatique la petite discution, interessante et interpellante...

En ce qui concerne le terme... Client. Il a été tout aussi difficile de m'approprier le terme, que d'imaginer recevoir de l'argent en main propre, après un entretien... J'aime beaucoup consultant.

mais laissons nous apprivoiser les lianes du métier.

Kia
avatar
Kia

Messages : 10
Date d'inscription : 21/10/2010
Age : 39
Localisation : Namur - Avenue du parc d'amée 67/2 5100 Jambes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: écouter pour ressentir

Message  manga le Jeu 21 Oct - 22:44

Consultant ne peut être utilisé vu que les consultants, c'est "plus ou moins" nous. (plus ou moins, parce qu'en réalité, on ne donne pas de conseils, on doit faire en sorte que la personne trouve ses propres solutions)

Définition de consultant: Qui donne un avis, un conseil. Personne qui donne des consultations, des conseils.

Pour patient, on ne peut pas l'utiliser nous plus, je pense. Il faudrait vérifier mais je crois que légalement il n'y a que les « docteurs » qui puissent l'utiliser…

Il reste donc le fameux « client » que personne n’aime. Donc soit (je reviens à mon délire ^^) on invente un nouveau mot, soit on se contente de client.

Mais en réalité, l’important ce n’est pas le terme que l’on utilise, c’est plutôt l’attitude que l’on aura par rapport à cette personne. Le respect, la tolérance, le non jugement,… et qu’on puisse la guider avec toute l’attention qu’elle mérite.
avatar
manga

Messages : 22
Date d'inscription : 13/10/2010
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: écouter pour ressentir

Message  constance le Sam 23 Oct - 17:01

Au CPAS, on utilise "usagers" que je trouve encore moins sympathique, ça fait kleenex.
Si pas moi j'utilise le terme suivis, je trouve que ça va encore
bon wk à tous

constance

Messages : 36
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 33
Localisation : mons

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi ce compliquer!

Message  Hubert le Jeu 28 Oct - 10:18

Vu que les personnes qui vont venir rencontrer un(e) futur(e) conseillé pourquoi ne pas dire un<conseillant>?

Hubert

Messages : 1
Date d'inscription : 27/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: écouter pour ressentir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum